La chaise à travers les âges

Posté par admin le 4 oct 2008 dans Dossiers Décoration |
Lire la suite...

La chaise, objet quelconque à première vue avec un siège surélévé par généralement quatre pieds et un dossier, s’est en permanence adaptée aux progrès de l’humanité.

A partir de la fin de la période cueilleur/chasseur où l’homme était en mouvement, l’élevage et l’agriculture ont conduit à la sédentarisation. Au départ, l’homme utilise les moyens disponibles à proximité : rocher, tronc d’arbre… Puis avec l’essort de sa maitrise de la technique, l’objet chaise est apparu et s’est en permenance renouvellé.

Au temps des rois, la chaise est un instrument d’apparat. Certains rois imposent un style de fabrication qui deviendra à notre époque contemporaine une référence en terme de formes et de procédés de fabrication.

Fonctionnellement, la chaise sert à s’assoir. Mais elle s’est imposée dans toutes les pièces de la maison. Les fabricants ont en permanence mis à profit les progrès techniques pour adapter la chaise à différents environnements. Pour l’extérieur, les produits mis en oeuvre permettent aux chaises de résister aux intempéries, idem pour les pièces humides (salle de bains et cuisines par exemple).

La chaise s’est également adaptée aux besoins. On distingue maintenant des chaises de bureau, des chaises de cuisine, des chaises de salon ou salle à manger.

La chaise participe, à sa façon, au début de l’apparition du design. Ainsi, vers le début des années 1900, la technologie permet d’envisager de nouveau moyen d’utiliser le bois. Michel Thonet, développe un procédé révolutionnaire avec un crintage sous pression de la vapeur. Sa chaise n°14 sera vendue à quarante millions d’exemplaires (source wikipedia).

Tout au long de l’évolution des concepts du “Design”, les designers célèbres ont souvent pris la chaise comme objet permettant de mettre en forme leurs idées d’où la chaise design.

Lors des années 1930 (période de crise), les produits manufacturés sont conduits à évoluer et intègrent de plus en plus la nécessité de plaire au client. Une tendance de fond qui servira de base de la société de consommation. Au-delà de sa fonction, l’objet doit plaire et la chaise s’est adaptée.

Après la première guerre modiale, les désigners sont allés chercher leur source auprès de la nature (design organique). Ils ont utilisé des matériaux modernes (aciers, alumunium ou plastique) permettant d’obtenir ces courbes et obtenir de la fluidité.

Ainsi la chaise a traversé plusieurs époques. Ces différents styles et procédés de fabrication permettent de disposer d’un large évantail de choix pour meubler son intérieur ou l’extérieur. Au dela de son utilité fonctionnelle, la chaise permet d’apporter une touche significative qui contribue à la composition d’un ensemble qui nous ressemble.

Les procédés actuels permettent également de développer son propre modèle de chaise. Les écoles de design forment des personnes permettant de mettre en forme des idées et les fabricants repoussent sans cesse les limites de ce qui est réalisable.

Les écrivains l’ont évoqué, Victor Hugo par exemple dans “Choses vues” :

Une fois ceux que j’aime en sécurité, qu’importe le reste : un grenier, un lit de sangle, une chaise de paille, une table et de quoi écrire, cela me suffit.

Il y a aussi des expressions toujours utilisées :

  • Les chaises musicales: ludiques et rafraichissantes lorsqu’il s’agit d’un jeu. Cela l’est moins lorsqu’elle est utilisée dans un contexte professionel.
  • “Etre assis entre deux chaises”: qui éclaire la position d’une personne face à une difficulté de choisir ou une situation à plusieurs choix à affronter.

Lorsque vous parcourerez les boutiques et les pages des sites internet, conservez à l’esprit toutes les valeurs qui peuvent être véhiculées par une chaise.

Une chaise finalement n’est pas un objet banal.

Étiquettes : ,

Réponse

Copyright © 2008-2018 Le Blog Décoration et Savoir-faire Tous droits réservés. Thème réalisé par Laptop Geek.

***