Techniques de fabrication des cheminées mexicaines

Posté par admin le 2 mar 2009 dans Dossiers Décoration |
Lire la suite...

La plupart des poteries mexicaines (pots, jarres, cheminées…) sont cuites dans des fours à bois à une température d’environ 800 degrés. Seul le Grès est cuit dans un four à gaz (1280 degrés).

Au Mexique, le coût de fabrication d’un four à gaz est d’au minimum 20 000 euros, ce qui reste inaccessible à un petit artisan, tandis que l’on peut construire un four à bois pour 10 fois moins. Il y a donc très peu de fours à gaz pour la terre cuite. Pourtant les 2 ou 3 qui existent offrent une excellente qualité de fabrication. Ils sont souvent la propriété d’étrangers ayant leur outil de production au Mexique, les pots étant donc destinés principalement à l’exportation.
Dans un four à bois, on place les poteries sur la partie haute et on charge le feu par le dessous. La chaleur et les flammes montent à travers un quadrillage de briquettes et chauffent les poteries. Le toit (dessus du four) n’est couvert que par une tôle qui laisse s’enfuir la chaleur. Le problème est qu’il faut maintenir cette chaleur constante tout au long de la cuisson. Les fours à bois étant réalisés en petites briquettes rouges, il est courant, au fil du temps, de voir des briquettes se fendrent ou des trous se former dans les joints et ainsi laisser passer la chaleur au travers. De plus il est presque impossible de maîtriser la température vu le caractère artisanat de celle-ci. Les autres problèmes étant : la qualité de la terre qui doit bien être malaxée (la technique traditionnelle se fait aux pieds), le bon entretien du four, la présence de l’enfourneur lors de la cuisson (indispensable pour surveiller et entretenir le feu parfois pendant des heures). Les cuissons se faisant la plupart du temps la nuit, il est courant que l’artisan, sur un moment de fatigue quitte son poste pour aller s’acheter quelques bières bien fraîches. Pendant ce temps le feu baisse sensiblement, l’enfourneur n’est pas là, le feu n’étant pas maintenu à la même température, la qualité en pâtira au final. C’est en partie ce qui se passe avec les pots qui éclatent, parfois des mois après leur cuisson), le dernier problème est le gel qui découle des précédents, la terre cuite étant poreuse, le moindre filet d’eau qui s’infiltre peut faire éclater le pot l’hiver si celui ci n’est pas rentré à l’abri.
Dans un four à gaz, le four lui même est complètement hermétique. C’est une grosse boite bien fermée de tous côtés et accessible seulement pour une porte géante. Lorsque les poteries sont empilées à l’intérieur et la porte fermée, on monte la chaleur petit a petit jusqu’à 800 degrés. Elle est maintenue ainsi quelques heures puis on ferme le gaz, la chaleur va baisser tout doucement pendant encore plusieurs heures, sans aucune fuite. La cuisson est optimale. Avec plus de 14 ans d’achats au Mexique, nous travaillons avec des petits ateliers ayant des générations d’existence. Certains malaxent encore la terre cuite aux pieds, d’autres possèdent des malaxeurs électriques tandis que nos poêles de terrasse  sont cuits dans un four à gaz, offrant ainsi la meilleure qualité qu’il soit possible de trouver au Mexique.

Philippe Delage
Gérant DECOMEX  SARL

Decomex et ses cheminées  sur FadParis

Voir aussi la rubrique four, cheminée, barbecue et poêle de jardin  sur FadParis.

Mots-clés : , , , ,

Réponse

Copyright © 2008-2014 Le Blog Décoration et Savoir-faire Tous droits réservés. Thème réalisé par Laptop Geek.

***