Statue ancienne et statue contemporaine par l’atelier CAMPO

Posté par admin le 30 déc 2009 dans Coup de coeur déco et savoir-faire |
Lire la suite...

Ariane et Pierre CAMPO ont entrepris la sauvegarde d’un patrimoine non seulement familial mais aussi artistique des XVIIIe, XIXe et XXe siècles : des sculptures et des statues en terre cuite.
Georges CARONESI, arrière-grand-père d’Ariane, a fondé en 1879 un atelier de sculptures en terre cuite et réalisé des formes en plâtre pour la reproduction des statues de grands sculpteurs comme HOUDON, FALCONET, CLODION, MEHEUT. Tous ces moules de sculpture ont été conservé, ils constituent un véritable trésor artistique et permettent aujourd’hui de ré-éditer de célèbres statues selon les traditions des siècles passés.

 

Sculpture d'une statue

 

Ariane et Pierre CAMPO se consacrent donc à faire revivre ce patrimoine en éditant des œuvres classiques, dans le respect d’un travail authentique.
Comme le faisaient les ateliers au 19ème, l’Atelier CAMPO réalise aussi des sculptures et statues en terre cuite, véritables créations contemporaines et aide ses clients à la concrétisation de leurs désirs de décoration personnelle.
Très impliqués dans la transmission de leur patrimoine, voici comment Ariane et Pierre mettent en scène leur passion :

L’Atelier Campo met en forme vos désirs.

Héritage familial depuis 1870, nous continuons de faire vivre de façon authentique cet atelier de façonnage de la terre cuite qui a toujours été au service du présent.

Sculpture d'un buste

De la vasque de jardin ou d’une statue à l’objet de vitrine, nous aimons devenir vos mains.

Bien sûr nous continuons, comme la Manufacture de Sèvres, d’éditer de façon unique les œuvres de Houdon, Carpeaux, Falconet à partir des outils d’origines en sculptant, le reparrage, chaque pièce.

Fontaine

Plus de 4500 gabarits originaux constituent le fond d’atelier.

Nous en faisons profiter les particuliers, que se soit pour une pièce de jardin originale, le portrait de votre animal ou le détournement d’une empreinte sur corps.

Mais surtout nous travaillons avec des décorateurs partout dans le monde pour matérialiser leurs désirs, qui nous arrivent sous formes de croquis.

L’atelier mérite le détour.

Ariane et Pierre CAMPO autour d'une sculpture

Venez découvrir cet atelier typique du 19ème qui a malgré tout à sa place au 21ème siècle. Prévoyez un peu de temps pour une visite, Pierre est passionné et bavard. Et pourquoi pas un stage de découverte avec Ariane pour vous mettre dans la peau d’un artisan sculpteur.

Pour mieux connaître ce couple de sculpteur modeleur, vous prendrez plaisir à visiter leur site Internet et visualiser les vidéos montrant leur parcours et les différentes étapes de réalisation des statues et sculptures en terre cuite.

Atelier Campo
9 grand Rue
17290 Puydrouard
www.ateliercampo.net
05 46 09 93 79

L’atelier Campo sur FadParis.

Retrouvez la rubrique statue sur FadParis

Étiquettes : , ,

1 Commentaire

Pierres
7 jan 2010 at 19:14

BONNE ANNEE 2010
” Dans l’unité avec le silence, la paix et la joie rayonnent.”

ALBERT CAMUS

“Je ne puis vivre personnellement sans mon art. Mais je n’ai jamais placé cet art au-dessus de tout. S’il m’est nécessaire au contraire, c’est qu’il ne se sépare de personne et me permet de vivre, tel que je suis, au niveau de tous. L’art n’est pas à mes yeux une réjouissance solitaire. Il est un moyen d’émouvoir le plus grand nombre d’hommes en leur offrant une image privilégiée des souffrances et des joies communes. Il oblige donc l’artiste à ne pas s’isoler ; il le soumet à la vérité la plus humble et la plus universelle. Et celui qui, souvent, a choisi son destin d’artiste parce qu’il se sentait différent, apprend bien vite qu’il ne nourrira son art, et sa différence, qu’en avouant sa ressemblance avec tous. L’artiste se forge dans cet aller retour perpétuel de lui aux autres, à mi-chemin de la beauté dont il ne peut se passer et de la communauté à laquelle il ne peut s’arracher. C’est pourquoi les vrais artistes ne méprisent rien ; ils s’obligent à comprendre au lieu de juger. Et, s’ils ont un parti à prendre en ce monde, ce ne peut être que celui d’une société où, selon le grand mot de Nietzsche, ne régnera plus le juge, mais le créateur, qu’il soit travailleur ou intellectuel.”

in “Discours de Suède”. Gallimard. Folio


 

Réponse

Copyright © 2008-2018 Le Blog Décoration et Savoir-faire Tous droits réservés. Thème réalisé par Laptop Geek.

***